Compagnie de danse comtemporaine

Les projets menés vers les publics s'organisent avec les acteurs du territoire et présentent l'originalité d'être en lien avec les pièces de la compagnie en cours de création ou de diffusion. Ils peuvent prendre la forme d'un spectacle, d'une performance, d'un film... L'objet artistique créé sera toujours confronté à un public de spectateurs.

Le processus est de sensibiliser (au sens propre du terme) les publics visés à la poétique de la danse contemporaine.




Partenariat avec le service culturel et le service pédagogique du château de Fontainebleau depuis 2007 : prestations pour les scolaires et les Portes du Temps (40 séances).



« La transmission m'intéresse lorsqu'elle agite ses contradictions qui sont la destruction, la démolition. Je crois, que pour transmettre, il faut avoir détruit, puis modifier, remodeler, transformer, réinventer, c'est à dire inventer. C'est ce que nous questionnons dans Princesse Pouf (création 2012 de la Compagnie) : fuir les codes familiaux, éducatifs, culturels, pour trouver sa propre façon d'être présent au monde, sa manière d'être vivant. »


« Le corps et la posture des danseurs amateurs se sont construits dans une particularité, il est vital pour eux et riche pour moi de composer avec cette singularité. Nous échangeons les danses. Le public acceptera alors de faire et de regarder ce qu'ils ne comprennent pas. On est directement en construction d'une transmission et d'une mutation inconsciente. »